ENTREPRISE

Les principales questions concernant l’analyse de risque foudre (ARF)

Un risque très sérieux

Si vous envisagez la construction d’un bâtiment, qu’il soit pour votre entreprise ou pour votre habitat privatif, vous avez peut-être songé aux risques que la foudre pourrait causer à vos installations. En tout cas vous devriez car Dieu sait que sommes bien concernés en France! Il faut tout simplement savoir que chaque année voit jusqu’à un million d’impacts de foudres s’abattre sur notre sol français. Bien évidemment cela ne se passe pas sans conséquence, des vies humaines sont perdues et bien souvent des dégâts considérables surviennent au niveau des structures touchées et même de l’environnement.

Quelle solution pour contourner ce problème ?

Si vous avez effectué des recherches en ce sens, vous avez certainement entendu parler de l’Analyse du Risque Foudre qui vient en prévention de ce potentiel problème et qui doit être faite par un bureau d’étude foudre spécialisé. Elle constituera la première brique de votre nouveau projet visant à vous parer contre les méfaits de la foudre et les ravages qu’elle peut engendrer.

Évidemment il en est de même si vous possédez déjà des locaux, puisqu’il convient qu’ils soient aux normes pour éviter tout désagrément en cas d’orage. En dépit de la méconnaissance du public vis-à-vis de ce dispositif, l’Analyse du Risque Foudre (ARF) est une étape indispensable dans la construction et surtout la sécurisation (en l’occurrence la protection contre la foudre) de nombreuses structures, surtout des ICPE (Installations classées pour la protection de l’environnement), notamment celles soumises à une demande préfectorale et des ERP.

Il est tout à fait possible que l’Analyse du Risque Foudre en vienne à la conclusion que votre site montre un niveau suffisant de protection et dans ce cas, le processus s’arrêtera là, il ne sera pas nécessaire d’installer des systèmes de protection.

Alors à quoi sert-elle exactement ? Quel est son coût et est-elle obligatoire et dans quelles conditions ? Nous tentons de répondre à toutes vos questions !

1- A quoi sert une Analyse du Risque Foudre ?

Comme son nom l’indique, l’Analyse du Risque Foudre est une expertise, une évaluation technique, qui permet de mesurer les risques de la foudre pour votre bâtiment. Elle va identifier quels équipements et quelles installations devront faire l’objet d’une protection contre la foudre. En outre, elle va évaluer le besoin et le degré de protection à mettre en place pour ces parties concernées. Les liaisons entrantes et sortantes de communications, d’énergie… de votre site seront également concernées par l’analyse. Il sera aussi question de prévention, cette thématique sera abordée lors de l’Analyse du Risque Foudre. Cette étude, cette évaluation se base sur plusieurs critères:

  • La géolocalisation : En général, les risques liés à l’orage ne sont pas les mêmes dans toutes les régions de France. Par exemple, la PACA est une des régions de France les plus touchées par la foudre. Pour faire simple, on peut couper la France en deux diagonalement en partant des Pyrénées atlantiques pour remonter jusqu’à la Franche-Comté voire l’Alsace? C’est cette partie Sud-Est qui va connaître le plus d’orages. Ces zones sont donc plus souvent impactées par la foudre et donc les dispositifs réglementaires de protection à mettre en place seront plus strictes que dans d’autres endroits.
  • La hauteur : Evidemment plus une construction, une structure, est haute, plus ses besoins de protection sont importants (la tour Eiffel est régulièrement frappée à titre d’exemple et l’Empire State Building subit en moyenne 23 coups de foudre par an pour vous donnez une petite idée, car oui contrairement aux idées reçues, la foudre peut parfaitement frapper au même endroit plusieurs fois d’affilée). En pratique le paratonnerre doit dépasser de 2 mètres au minimum la partie la plus haute du bâtiment à protéger. Il faudra donc adapter vos installations à la norme réglementaire nationale.
  • La fonction : Si votre bâtiment est un simple entrepôt de stockage, alors les risques liés à la foudre ne sont pas les mêmes que si c’est une entreprise qui accueille un grand nombre de salariés ou de visiteurs comme les ERP (Etablissement Recevant du Public). Fait partie intégrante du cahier des charges de l’Analyse du Risque Foudre de préserver la vie humaine avant tout, c’est la priorité absolue. Ensuite viennent les structures, l’équipement et l’environnement. De même, si les risques liés à votre activité sont beaucoup plus importants comme par exemple s’il s’agit d’une centrale nucléaire pour aller dans l’extrême, alors les normes de protection à respecter le seront aussi, cela va de soi.

Concrètement, une Analyse du Risque Foudre identifiera les risques et définira le besoin de protection de votre habitat et de vos installations. Elle se réalisera conformément à la norme NF EN 62305-2 et en accord avec l’arrêté du 4 octobre 2010 modifié. Elle sera suivie par l’Étude Technique qui aura pour rôle quant à elle de préciser quel type de protection choisir et détailler les caractéristiques ainsi que l’installation. L’intérêt est d’assurer votre protection et de vous éviter toute responsabilité en cas de sinistre.

2- Comment se passe cette analyse ?

En principe, ce sont des entreprises expertes dans le domaine de la protection contre la foudre (il vaut mieux !) qui viennent sur place pour vérifier tous les éléments cités ci-dessus, et bien d’autres si besoin, ou le cas échéant elle sera réalisée seulement à partir des documents qui auront été fournis et des renseignements collectés auprès de l’entreprise afin de vous orienter vers les éventuels travaux à mettre en place pour se prémunir de tout dommage sur votre structure.

3- Combien coûte une Analyse du Risque Foudre ?

En fonction des entreprises et des installations à protéger, les prix de cette analyse technique peuvent varier. Il faudra aussi voir en fonction des installations qui vous seront indispensables voire obligatoires à mettre en œuvre. Nous ne pouvons vous communiquer de prix précis, il faut vous diriger vers une entreprise spécialisée dans l’Analyse du Risque Foudre pour en savoir plus.

4- Est-t-elle obligatoire ?

Tout comme il existe des obligations concernant par exemple la protection des travailleurs isolés, il en existe aussi pour la prévention des risques liés à la foudre. Dans de nombreuses structures comme les ICPE (Installations classées pour la protection de l’environnement) soumises à autorisation au titre de la législation présentant un risque sévère pour les personnes et pour l’environnement et les ERP, les installations et équipements sont obligatoirement soumis à cette Analyse du Risque Foudre. Les ARF sont obligatoires dès la création du bâtiment (Norme NF EN 62305-2), et elle devra être consultable en toute circonstance et mise à jour en fonction des éventuels changements opérés et au gré de l’évolution de la règlementation, cela en cas de demande de l’inspection de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL).

L’installation des dispositifs recommandés qui s’en suivra devra être réalisée systématiquement au maximum 2 ans après l’Analyse du Risque Foudre afin notamment d’éviter des sanctions en cas de vérification et d’être parfaitement en règles et en accord avec la législation. Mais plus que la peur du gendarme, c’est votre sécurité et la sécurité de tous qui compte!

Les commentaires sont fermés.

0 %