Les principales questions concernant l’analyse de risque foudre (ARF)

Les principales questions concernant l’analyse de risque foudre (ARF)

Si vous envisagez la construction d’un bâtiment, qu’il soit pour votre entreprise ou pour votre habitat, vous avez certainement entendu parler des analyses de risque foudre. De même si vous avez déjà des locaux puisqu’il convient qu’ils soient aux normes pour éviter tous désagréments en cas d’orage. Pourtant très méconnus, elles sont une étape indispensable à la construction de n’importe quelle structure. Alors à quoi servent-elles ? Quel est leur coût et sont-elles obligatoires et dans quelles conditions ? Nous tentons de répondre à toutes vos questions !

1- A quoi sert une analyse de risque foudre ?

Comme son nom l’indique, c’est une expertise qui permet de mesurer les risques de la foudre pour votre bâtiment. Elle se base sur plusieurs critères.

  • Sa géolocalisation : En général, les risque liés à l’orage ne sont pas les mêmes dans toutes les régions de France. Des zones sont plus souvent impactées par la foudre et donc les dispositifs à mettre en place seront plus strictes que dans d’autres endroits.
  • Sa hauteur : Plus une construction est haute, plus ses besoins de protection sont importants. Il faudra donc adapter vos installations aux normes nationales.
  • Sa fonction : Si votre bâtiment est un simple entrepôt de stockage, alors les risques ne sont pas les mêmes que si c’est une entreprise qui accueille un grand nombre de salariés ou de visiteurs. De même, si les risques liés à votre activité sont beaucoup plus importants, alors les normes à respecter le seront aussi.

Concrètement, une analyse de ce type vous permettra de mettre en œuvre des dispositifs de protection de votre habitat et de vos matériaux dans les travaux de construction de votre bâtiment. L’intérêt est d’assurer votre protection et de vous éviter toute responsabilité en cas de sinistre.

2- Comment se passe cette analyse?

En principe, ce sont des entreprises expertes dans le milieu qui viennent sur place pour prendre en considérations tous les éléments cités ci-dessus, et bien d’autres si besoin, afin de vous orienter vers les éventuels travaux à mettre en place pour se prémunir de tous dommages sur votre structure. Elle vous permettra de savoir s’il y a des maintenances à faire et tous les combien de temps il faut faire vérifier si elles fonctionnent toujours bien.

3- Combien coûte une analyse de risque foudre ?

En fonction des entreprises, les prix peuvent varier. Il faudra aussi voir en fonction des installations qui vous seront indispensables voire obligatoires à mettre en œuvre. Nous ne pouvons vous communiquer de prix précis, et il faut vous diriger vers un acteur dans le secteur pour en savoir plus.

4- Est-t-elle obligatoire ?

Dans la mesure où vous faites construire une structure, oui. Les ARF sont obligatoires dès la création du bâtiment (Norme NF EN 62305-2), et il conviendra d’en refaire régulièrement si besoin est, pour vérifier l’état des installations ou en cas d’impact de foudre avéré.

L’installation des dispositifs recommandés qui s’en suivra devront, eux aussi, être mis en place systématiquement au maximum 2 ans après une analyse.

Articles Similaires

Qu’est-ce que l’ECM ?

Qu’est-ce que l’ECM ?

Qu’est-ce qui va changer avec le Big Data ?

Qu’est-ce qui va changer avec le Big Data ?

Comment rendre vos campagnes de marketing plus efficaces ?

Comment rendre vos campagnes de marketing plus efficaces ?

E-commerce : faire appel à un prestataire pour votre logistique

E-commerce : faire appel à un prestataire pour votre logistique