ENTREPRISE

Le Retail Execution pour les Nuls !

S’il vous arrive de parcourir les sites d’emploi, notamment les sections “vente et commerce”, vous êtes certainement déjà tombés sur l’expression “retail execution” sans forcément en comprendre la portée. Que signifie cet anglicisme ? Derrière cette appellation quelque peu barbare pour le profane, se trouve en réalité un concept commercial visant à mettre en œuvre et garantir la bonne exécution de la stratégie globale d’une marque dans les magasins de biens de consommation. Voyons donc si ce procédé est réellement utile pour les entreprises, s’il est facile à appliquer et quels sont les outils permettant de le réaliser au mieux.

La définition exacte du Retail Execution

Avant tout, il convient de préciser, pour celles et ceux qui ne sont pas amis avec la langue de Shakespeare, la signification du mot “retail” : cela signifie tout simplement “vendre au détail”.

Si on devait résumer le principe de Retail Execution, ce serait donc de dire qu’il faut mettre “le bon produit sur la bonne étagère au bon moment !”

En pratique, cela se traduit par l’ensemble des activités exécutées par les équipes commerciales sur le terrain, coordonnées et supervisées par le siège.

Ces différentes opérations peuvent aller du merchandising bien sûr, mais également de la gestion des commandes, la mise en place de promotions, la collecte d’informations…

Adopter le Retail Execution : avantages pour une entreprise

Le Retail Execution, lorsqu’il est correctement appliqué, permet d’améliorer la coordination des opérations et des différents services entre eux, une meilleure organisation et une optimisation des forces de vente permettant finalement d’accroître le chiffre d’affaires et d’augmenter le taux de satisfaction clients.

Par exemple, un responsable commercial chargé du suivi et de la gestion des performances des points de vente sur un secteur donné doit être en mesure de planifier de manière stratégique les visites pour ses commerciaux et leur détailler l’ensemble des tâches qu’ils sont censés exécuter lors de ces dernières.

En magasin, l’amélioration des linéaires, un meilleur suivi des stocks à risque, la collecte d’informations et KPI’s et des commerciaux plus efficaces contribuent à prendre l’ascendant sur la concurrence et à fidéliser plus facilement la clientèle.

Dans quels cas faire appel au Retail Execution ?

Il est facile à comprendre que, plus une entreprise dispose de produits, de magasins et de canaux de vente, plus elle est difficile à gérer.

Dans ces cas, la gestion des ventes et de la distribution peut rapidement devenir une usine à gaz.

Le Retail Execution apparait comme étant la solution toute indiquée pour ce type de société et d’organisation. La collecte des informations terrain se révèle particulièrement importante, car elle permet d’avoir une meilleure visibilité des circuits de distribution et une meilleure gestion des équipes sur le terrain.

Ces KPI’s délivrent également des informations précieuses sur le positionnement de l’entreprise sur le marché, sa position par rapport à ses concurrents et la perception qu’en ont ses clients.

Tout cela est magnifique, mais concrètement comment met-on place une telle stratégie ? Est-ce facile ?

Des solutions logicielles pour aider à gérer le Retail Execution à 100%

Fort heureusement, il existe des solutions optimales pour mettre en place une stratégie Retail Execution et ainsi aider les managers à gérer et ajuster les ventes et les différents canaux de distribution grâce à la remontée en temps réel des informations.

Des sociétés comme Externis en ont fait leur spécialité et proposent aujourd’hui des plateformes digitales excellentes permettant aux entreprises une gestion complète du processus avec une vision à 360°.

Au final, cela favorise grandement l’optimisation de leur efficacité opérationnelle, avec un gain de temps substantiel, pour en dernier ressort améliorer leur expérience client.

Les commentaires sont fermés.

0 %