WEB

8 conseils pour développer votre boutique en ligne

L’heure est au commerce en ligne ! La digitalisation qui est en forte accélération depuis ces trois dernières années apporte davantage de trafic en ligne et donc d’opportunités d’e-commerce. Les gens achètent de plus en plus sur le web et dans des catégories de plus en plus diversifiées (loisir, mode, gastronomie, équipement…). Si vous êtes intéressé à l’idée de créer votre business en ligne pour vendre des produits qui selon vous ont un potentiel commercial, cet article pourra vous aider : pour savoir comment développer votre boutique en ligne, suivez nos conseils.

L’e-commerce, comment ça marche ?

Avant de vous lancer tête baissée dans l’aventure e-commerce, vous devez déjà comprendre comment cela fonctionne. La majorité des vendeurs en ligne utilisent la technique du dropshipping. Ce concept fait de vous le lien entre le fabricant (ou le revendeur ou le grossiste) et le client. Vous vous chargez d’attirer des clients via votre site marchand et votre communication et ensuite, vous commandez directement auprès du fournisseur. Celui-ci va se charger lui-même d’expédier la marchandise au client, se prenant au passage une commission pour régler les frais d’envoi (c’est à vous de définir en amont ce pourcentage pour rendre l’opération rentable).

e-commerce fonctionnement

Choisissez bien vos produits

Avant de vous lancer dans l’e-commerce, posez-vous les bonnes questions : pourquoi voulez-vous créer une boutique en ligne ? Que voulez-vous vendre et comment comptez-vous y parvenir ? Avoir une stratégie claire en tête est un prérequis : sans cela, vous risqueriez de vous heurter à un mur. Vous devez donc penser à tout. Le choix du produit à vendre est déterminant car le risque, avec certains produits, c’est de se noyer dans la masse. Vous devez donc posséder une idée originale et audacieuse qui a un vrai potentiel commercial.

Choisissez un statut juridique

Lorsque vous décidez de vous lancer, il va falloir opter pour un statut juridique. N’oubliez jamais que votre site doit être inscrit dans la légalité. Le statut le plus simple et le moins contraignant pour démarrer est celui de micro-entrepreneur. Vous pouvez cumuler jusqu’à 176 200 € de chiffre d’affaires par an si vous êtes dans la vente de marchandises, objets, fournitures ou denrées.

Si vous vous apprêtez à dépasser ce chiffre, il faut opter pour une EURL ou une SARL qui vous permet aussi de vous associer avec des partenaires. Le statut pour les plus gros vendeurs est la SAS car il permet de dépasser la somme de 7,63 millions d’euros par an de chiffre d’affaires.

meilleure solution e-commerce

Optez pour la meilleure solution e-commerce

Pour développer votre offre, vous devez opter pour la meilleure plateforme d’e-commerce. Il existe plusieurs options, c’est à vous de choisir celle qui vous convient le mieux en fonction des prestations offertes et du prix proposé. Vous ne devez surtout pas négliger cette étape car elle constitue le socle de votre future affaire : vous devez vous sentir à l’aise avec l’outil d’e-commerce et appréciez l’ensemble des services proposés tout en vous demandant si cela correspond aux clients que vous visez.

Créez votre site web marchand

Cette étape fait appel à votre créativité et à votre personnalité : vous devez trouver un nom de domaine, une idée de slogan, une identité visuelle et une charte graphique à votre site marchand. Bien entendu, si vous n’êtes pas très à l’aise avec ces questions, vous pouvez faire appel à une agence de développement web qui possède des développeurs, des graphistes et des rédacteurs pour réussir à vous créer le site qui vous convient.

Rédigez les fiches produit

La rédaction des fiches produit peut être également confiée à des professionnels. Mais si vous savez écrire et que vous avez le temps, vous pouvez les rédiger par vous-même afin de mettre exactement les mots que vous souhaitez. Soyez à la fois sincère et informatif tout en pensant au référencement naturel contenu dans les mots que vous écrirez.

N’oubliez surtout pas les mentions légales

Comme pour le statut juridique, les mentions légales sont obligatoires. Il s’agit en fait de décliner l’identité de votre boutique en ligne en faisant apparaitre votre adresse et votre numéro d’identification. Vous devez également inclure une catégorie « conditions de vente » afin que la transaction soit couverte par un texte et que ni le client ni vous-même soyez dans un flou en cas de litige. Tout doit être bien cadré de manière à vous protéger et à protéger les ventes. Enfin, vous devez aussi faire apparaitre une mention en ce qui concerne le traitement des données personnelles si vous réutilisez celles de vos clients.

Communiquez habilement

La dernière partie de la stratégie est la plus décisive : la communication. Une fois que votre site marchand est inscrit dans la légalité et que vous avez décidé quels sont les produits que vous allez mettre en vente, vous devez vous faire connaitre pour apporter du trafic sur votre page. Vous devez donc définir une stratégie de communication habile pour ne pas vous noyer dans la masse. Le qualitatif marche aujourd’hui mieux que le quantitatif car il existe trop de publicités et d’annonces pour que toutes puissent capter l’attention. Campagnes d’emailing, jeux ou annonces via les réseaux sociaux, référencement naturel, présence lors d’événements ciblés… C’est à vous de décider ce qui vous convient le mieux en fonction de votre budget, de vos produits et de vos cibles.

Choisir le bon site, développer une offre cohérente, se mettre dans la légalité et surtout, communiquer habilement pour vous faire connaitre : vous avez désormais toutes les cartes en mains pour réussir le lancement et le développement de votre boutique en ligne.

Les commentaires sont fermés.

0 %