WEB

Un bref aperçu sur le digital learning

Le digital learning a le vent en poupe depuis la pandémie mondiale du Covid-19 et les confinements successifs qu’elle a entraînés. Si certains organismes de formation s’étaient déjà mis au digital learning ou du moins au blended learning (apprentissage mixte) bien avant le premier confinement, la plupart restaient sceptiques face à ce procédé et préféraient opérer dans leur zone de confort : la formation en présentiel.

Mais les choses ont bien changé depuis, comme l’attestent de nombreux témoignages des organismes eux-mêmes ainsi que les chiffres montrant une hausse importante de l’apprentissage numérique.

Le digital learning, c’est quoi ?

Le digital learning est l’intégration de contenus numériques dans une formation. Ce n’est pas forcément une formation a distance, elle peut s’effectuer en présentiel, mais elle s’effectue via des outils numériques. C’est l’utilisation complète des outils du numérique au service de l’apprentissage (vidéos, classes virtuelles, forums …). Pour faire simple : le digital learning, c’est apprendre avec les outils numériques.

Est-ce vraiment un procédé nouveau ?

La manière de combiner entre le maximum d’outils numériques possibles en fait incontestablement un procédé nouveau. Tout simplement car auparavant, il n’y avait pas tout cet arsenal informatique et internet dont on dispose aujourd’hui. Mais sur le fond, l’apprentissage numérique est un descendant d’une pratique,bien plus ancienne, remontant au début du 18e siècle : la formation par correspondance, qui se pratiquait au travers de lettres envoyées par voie postale.

Formation par correspondance a laquelle a succédé la formation à distance puis la FOAD (formation ouverte à distance), le e-learning pour enfin arriver au digital learning. La forme change mais le principe de fond reste le même : acquérir des connaissances, des compétences, sans forcément être soumis à des contraintes de présence, de régularité ou autre. En somme, c’est pouvoir se former sans avoir besoin d’être à un endroit précis, à des horaires précis pendant une période précise.

Donc oui : le digital learning est nouveau, car il combine tout un éventail d’outils numériques qui ne sont accessibles que depuis l’évolution technologique. Mais le procédé, l’idée d’apprendre, de se former hors des chemins battus est très ancienne et le digital learning n’en est qu’une continuité.

L’effet du confinement sur le digital learning

Avant le premier confinement, les organismes de formation étaient plutôt réticents face à l’apprentissage numérique, encore plus face au 100 % distanciel. Selon certains chiffres, 70 % travaillaient exclusivement en présentiel. Ils estimaient qu’une formation efficace devait être faite en face-à-face, en présence, afin de transmettre et faire acquérir au mieux les compétences visées. Cependant, la situation exceptionnelle qui a suivi la pandémie du Covid-19, et notamment le confinement, a eu raison de leurs a-priori. Une grande partie d’entre eux a du adapter, tant bien que mal, sa formation au format numérique afin d’enseigner à distance uniquement. Cela n’a pas été facile pour tous (manque de matériel, formations non adaptées pédagogiquement au distanciel, manque de ressources, mauvaise connexion internet etc.)

Tout comme les collégiens et lycéens qui ont vu une partie de leurs séances se dérouler en classe virtuelle, les organismes de formation ont en grande partie opté pour cette option.

On peut dire que cette période d’essai (certes forcée) aura été concluante puisque près de 80 % des organismes souhaitent garder un apprentissage numérique au sein de leur formation (que ce soit partiel ou 100 % distanciel)

Ce qu’il faut retenir

Le digital learning s’est largement répandu et normalisé depuis le confinement. Les entreprises en ont tiré des conséquences et digitalisent de plus en plus leurs supports de formation. L’apprentissage numérique se diversifie quant à lui de plus en plus afin de répondre aux besoins les plus larges possibles.

Les commentaires sont fermés.

0 %