ENTREPRISE

Tensions dans une équipe de travail : que faire ?

Une des meilleures façons de réduire les tensions dans une équipe de travail et de créer de la cohésion est de passer par la méthode MBTI. Le MBTI (Myers – Briggs Type Indicator) est un indicateur basé sur le travail de Carl Gustav JUNG psychiatre suisse du début du XXème siècle, qui a été complété par Katharine BRIGGS et sa fille Isabelle BRIGGS- MYERS. C’est un outil d’évaluation psychologique déterminant le profil psy d’un individu selon une classification de 16 types différents.

Le MBTI, une solution dans le monde professionnel

Le but est de mieux comprendre le mécanisme de chacun, d’aider à accepter et à reconnaître les talents et les différences des membres de l’équipe.

Après plus de 50 ans de recherches, le MBTI est l’outil le plus utilisé dans la compréhension des différences de personnalité. Il vous faudra en savoir plus sur les formations au MBTI, afin de pouvoir retrouver une bonne cohésion d’équipe.

Quelques conseils pour mieux gérer le conflit au travail

Une des premières choses à travailler est d’admettre que le conflit est inévitable, cela peut être une voie vers le changement et l’évolution. En analysant la nature du conflit, cela peut vous permettre de mieux comprendre l’équipe et vos différences. Ainsi, vous y verrez plus clair et pourrez aborder des solutions de concert.

Essayez également de comprendre et d’identifier les différentes réactions face au conflit. Une fois fait, réagissez sans attendre : souvent, en attendant, on finit par oublier les causes originelles du conflit, car d’autres conflits sont survenus. Il faut absolument parler au plus vite et ne pas laisser les choses s’envenimer.

Favorisez également les espaces de communication. Créez des lieux appropriés à l’échange, afin de privilégier la communication. Il est important que les collaborateurs s’y sentent à l’aise. Pendant les conflits, gardez votre calme, cela peut paraître difficile, car les sentiments peuvent proposer beaucoup de colère. Il vous faudra prendre un temps pour respirer et relativiser.

Faites appel à un professionnel lorsque le conflit est complexe et profond. Il est important de prévenir le conflit en créant une ambiance saine, sécurisante et bienveillante.

Le MBTI, solution au conflit en entreprise

Le MBTI vous aidera à mieux comprendre vos collaborateurs et à en tirer le meilleur. Ainsi, vous fournirez une base de travail productif et qualitatif. Le MBTI est basé sur 4 étapes à approfondir :

  • Votre énergie, d’où vient-elle ?
  • Quelles sont les informations que vous utilisez naturellement ?
  • Comment et pourquoi optez-vous pour vos décisions ?
  • Quelle est votre vision du monde qui vous entoure ?

En approfondissant grâce aux différents tests professionnels, vous saurez comment guider vos équipes à une harmonie professionnelles.

Adoptez le MBTI

Le MBTI, mode d’emploi

Le MBTI est un outil d’évaluation déterminant le type psychologique d’un sujet suivant une méthode proposée en 1962 par Katharine BRIGGS et sa fille Isabelle BRIGGS- MYERS.

Les 7 axes du MBTI

Ce test consiste à classer les sujets parmi 7 types de personnalités différents, à partir d’une évaluation de la personne selon 4 grands Axes :

1 : Axe Extraversion/introversion : manière de regagner de l’énergie dans le monde extérieur ou dans le monde intérieur (avec d’autres personnes ou bien tout seul).

2 : Axe Intuition/sensation : manière de recueillir l’information (plutôt avec des faits et le concret ou plutôt en imaginant de nouvelles possibilités).

3 : Axe Pensée/sentiment : prise de décision avec raison ou sentiments.

4 : Axe la perception / Jugement : mode d’action avec un mode de vie plutôt souple ou plutôt organisé.

Une fois le test MBTI passé, une lettre dans chaque duo vous est attribuée et vous obtenez alors votre type MBTI en combinant ces 4 lettres.

Ce n’est pas une science exacte, car nous ne sommes pas toujours tout l’un ou tout l’autre, mais nous avons des préférences plus ou moins marquées et qui évoluent bien souvent au cours de notre vie en fonction de nos expériences.

Bien que le MBTI soit maintenant une marque déposée, seuls des praticiens agréés sont habilités à faire passer le test. Il existe tout de même des variations du test officiel pour permettre de vous situer parmi ces 7 types de personnalités.

Les 4 fonctions psychologiques de l’Homme

Pour mieux comprendre comment le MBTI fonctionne, il faut remonter dans le temps et revenir aux théories de Carl Jung, qu’il publia en 1920 dans son ouvrage « Types psychologiques ». Selon Carl Jung, il existe chez l’Homme 4 fonctions psychologiques.

1 : Sensation, notre faculté de nous placer dedans et à percevoir le présent.

2 : Intuition, notre faculté de faire une évaluation globale de la situation.

3 : La pensée, notre intellect.

4 : Nos sentiments, c’est-à-dire notre affect.

Là aussi, ces fonctions vont par paire et permettent de définir notre façon d’observer (sensation/intuition) et de décider (la pensée/les sentiments).

Cohésion MBTI

Les combinaisons du MBTI

D’après Carl Jung, ces 4 fonctions sont orientées, soit vers l’extérieur (la pensée/les sentiments) soit vers l’intérieur (fonction introvertie).

8 combinaisons différentes sont possibles :

1 : Sensation Extraverti (Se) : la personne observe le monde extérieur en détail, afin de se faire une image réaliste et détaillée de ce qui l’entoure. Elle vit dans le présent, dans l’ici-et-maintenant, et est considérée comme la plus connectée aux faits réels des 8 fonctions. Cette personne aura souvent soif d’aventures et de sensations, c’est aussi celle qui régit en cas de besoin sans avoir peur du risque.

2 : Sensation Introverti (Si) : souvenir et observation, cet individu enregistre consciemment les informations accumulées par les sens durant la vie, afin d’en tirer des conclusions. Il compare les faits à ces expériences vécues et conserve les données qui résultent de ces comparaisons. Il sera souvent très attentif à ses responsabilités, il est rare qu’il oublie une information ou une tâche. Il a une bonne capacité de concentration.

3 : Intuition Extravertie (Ne) : cette personne fait des liens entre les informations qu’elle recueille autour d’elle et recueille de nouvelles choses sur bases de ces liens. Elle détecte de nombreuses choses dans le monde physique et comprend les non-dits. Ce type de personne est précieux lors des brainstormings par exemple, car elle va proposer plein d’idées et va sortir du cadre de réflexion ordinaire.

4 : Intuition Introvertie (Ni) : ce profil voit les nouvelles possibilités pour le futur et conçoit de nouvelles façons de voir les choses. Il s’agit de quelqu’un avec une intuition introvertie qui fait souvent preuve d’une certaine détermination dans la poursuite de ses objectifs. Il a tendance à devenir un expert dans son domaine favori, car il ne se lasse pas de creuser et de se perfectionner.

5 : Sentiment extraverti (Fe) : c’est une fonction qui organise et arrange le monde extérieur selon la morale pour plaire à son entourage. Il maintient les valeurs au sein du groupe, cherche l’harmonie et est facilement blessé par le conflit ou la critique. Il sera généralement très empathique et saura installer une connexion harmonieuse avec son entourage. Il devine facilement le besoin de ses interlocuteurs.

6 : Sentiment Introverti (Fi) : il classe ses valeurs et décide ce qui est bon ou mauvais moralement. Son mode de fonctionnement entier dépend d’un code moral précis. C’est une fonction idéaliste, car elle cherche l’harmonie de ses actions et pensées avec ses valeurs personnelles.

7 : Pensée Extravertie (Te) : individu qui cherche à organiser, à ordonner, afin de rendre (une action, un système…) plus efficace. Il synthétise, garde uniquement les informations concrètes et essentielles. Il est logique et prend le temps de vérifier ses actions sur le monde physique.

8 : Pensée introvertie (Ti) : c’est une personne qui cherche une cohérence et une logique dans le monde des idées. Elle comprend sans souci un concept ou une idée abstraite. Cet individu sera alors souvent peu dépendant des normes sociales et le regard des autres lui importe peu. Il aura assez confiance en sa réflexion et sa logique.

Méthode MBTI

Bilan du MBTI

Pour résumer, nous retrouvons avec le MBTI des fonctions d’observation et des fonctions de décision. D’après Carl Young, toutes ces classifications en comprennent 4 qui nous sont familières. La première a été développée durant la petite enfance, c’est celle qu’on utilise naturellement et qui est dominante sur notre personnalité. C’est notre fonction dominante.

La seconde se développe souvent pendant l’adolescence, elle vient équilibrer la première et est complémentaire. C’est notre fonction auxiliaire. La fonction tertiaire, on la développe souvent au début de l’âge adulte. Pour la fonction inférieure, c’est la fonction que l’on maîtrise le moins. Si on arrive à la développer, c’est souvent en étant plus âgé et mature. Elle est la source de nos erreurs et de nos susceptibilités. Cependant, c’est également le réservoir inconscient et créatif de notre développement.

On travaille nos fonctions avec le temps, en évoluant dans la société, en apprenant à mieux nous connaître. La théorie autour du MBTI va plus loin que simplement 4 lettres qui sont loin d’être indépendantes les unes des autres.

Le but de cette théorie n’est pas de mettre des gens dans des cases ou de vous dire qui vous êtes. C’est plutôt pour mieux comprendre comment vous fonctionnez, vous et votre entourage. Cela peut vous permettre d’évoluer et de faire évoluer les autres dans votre milieu professionnel.

Grâce à cette théorie, vous atteindrez une compréhension avancée de votre personnalité et de celles de vos collaborateurs, afin d’installer une meilleure ambiance de travail.

Les commentaires sont fermés.

0 %