ENTREPRISE

Projet agroalimentaire : quels sont les principaux financements publics ?

Depuis quelques années, le Gouvernement a pris conscience de la nécessité pour la France de développer son secteur agricole en soutenant les projets agroalimentaires. Cette volonté politique se traduit par le financement de projets de développement et d’innovation. Si vous portez un projet et recherchez des sources de financement, vous trouverez dans notre présent article les opportunités précieuses à saisir. 

Les principales subventions agroalimentaires en France

Vous devez savoir que la liste des subventions agroalimentaires est assez large. Cependant, nous nous concentrerons sur les aides en vue pour vous permettre de financer votre projet dans de meilleures conditions.

Le plan France Relance

Comme son nom l’indique, le plan France Relance, mis en place par le gouvernement français, vise à soutenir la relance économique et la transition écologique. L’atteinte de ces objectifs chers à l’État, dans le secteur agroalimentaire, passe alors par des subventions pour encourager les agro-entrepreneurs à l’innovation et à la modernisation.

Ainsi, comme précisé sur www.acsio-conseil.com, les fonds alloués au titre du plan France Relance couvrent une large gamme de projets relatifs à : 

  • l’amélioration des pratiques agricoles ; 
  • la modernisation des équipements ;
  • l’adaptation aux normes environnementales, etc.

Pour bénéficier de ce financement, vous devez être un agriculteur, une entreprise agroalimentaire, une coopérative ou un organisme de recherche dans le secteur. Les montants alloués varient de quelques milliers d’euros à plusieurs centaines de milliers d’euros, selon la nature et l’ampleur du projet. 

Les subventions FranceAgrimer

FranceAgrimer représente l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer. Il offre aussi un ensemble de subventions destinées à soutenir les acteurs de la filière agroalimentaire. Les aides FranceAgrimer varient selon que les projets portent sur la lutte contre la sécheresse ou contre les aléas climatiques.

Notez que les personnes éligibles à cette aide à l’investissement sont les agriculteurs, les ETA et EARL, les CUMA, les SCEA, les GIEEE et les GAEC. Grosso modo, les subventions s’élèvent entre 20 % et 40 % du coût HT des investissements. Toutefois, l’État offre une subvention de 10 % supplémentaire, en l’occurrence pour les projets portés par les CUMA. 

Aussi, il est important de préciser que dans chaque projet de demande de subvention, le montant minimal des dépenses est fixé à 2 000 euros HT. Quant au plafond des dépenses éligibles par demande pour les aides FranceAgrimer, il va de 40 000 euros HT à 200 000 euros HT.

Les aides régionales 

En dehors des aides accordés par l’État, vous pouvez aussi rechercher les aides régionales à l’investissement dans les industries agroalimentaires, plus connues sous le nom d’ARIAA. En effet, ces subventions mises en place au plan régional permettent de renforcer la compétitivité des entreprises de la région.

Les conditions d’éligibilité aux aides ARIAA diffèrent selon les régions. Vous pouvez cependant retenir que les bénéficiaires incluent les entreprises agroalimentaires, les exploitations agricoles, les coopératives et les PME du secteur. En ce qui concerne le montant des sommes allouées, renseignez-vous auprès des autorités régionales.

Contacter un cabinet d’experts en aides publiques

Projet agroalimentaire cabinet d’experts en aides publiques

Pour étudier plus en profondeur les subventions agroalimentaires en vigueur en France et augmenter vos chances de décrocher un financement, faites appel à un cabinet d’experts en aides publiques. En effet, les aides dans le secteur agroalimentaire sont parfois complexes, en ce qui concerne les critères d’éligibilité et les conditions d’attribution.

Cela dit, les cabinets d’experts en aides publiques réaliseront pour vous une analyse approfondie de vos besoins et étudieront la viabilité de votre projet à recevoir un financement de la part de l’État ou des régions. Les experts repéreront, selon votre projet agroalimentaire, les subventions les plus appropriées afin de vous faire gagner du temps et de l’énergie. 

Donnez une note à cet article !

Les commentaires sont fermés.

Article Suivant :

0 %