WEB

Le e-commerce et son évolution

Qu’est-ce que le e-commerce ?

Le e-commerce, commerce électronique, ou commerce en ligne est défini comme «  l’échange pécuniaire de biens, de services ou d’informations par l’intermédiaire des réseaux informatiques, notamment Internet. »

Autrement dit c’est le fait de commercer via des moyens électroniques.

Nous verrons plus loin dans cet article qu’il ne faut pas le confondre avec le e-business qui est un concept beaucoup plus vaste et de nature très différente.

Un bref coup d’oeil sur l’histoire du e-commerce

Pour remonter aux origines du e-commerce, il faut se rendre en Philadelphie au début des années 1990 lorsqu’un citoyen a effectué pour la première fois un achat en ligne en utilisant sa carte bancaire pour un achat de 12 ,48 dollars, le 11 août 1994. Le New-York Times avait même relayé l’évènement en le qualifiant de « grand pas pour l’économie »

En France, c’est d’abord via le minitel que le phénomène s’installe autour de noms tels que La Redoute ou Les 3 Suisses.

Mais c’est avec l’arrivée d’internet à la fin des années 1990 que le modèle économique prend de l’ampleur et que de grands noms d’aujourd’hui dont Amazon et E-Bay émergent et n’ont cessé de dominer le marché depuis.

La généralisation des smartphones place une pierre de plus à l’édifice de la vente en ligne en normalisant encore plus le mode de vente à distance. En 2017 un rapport indique que 61 % des français ont effectué un achat en ligne au cours de l’année. Mais c’est bien évidemment depuis la crise du Covid-19 et le confinement planétaire que le commerce en ligne a atteint son apogée.

Quels sont les différents modes de commerce en ligne

On fait la distinction entre diverses formes de e-commerce

  • Le C2C : commerce entre particuliers (e-bay, price-minister, le bon coin …)
  • Le B2C : commerce entre entreprises et particuliers (livres, vêtements, supermarchés, services à domicile …)
  • Le B2B : commerce entre entreprises (matériel BTP, textile, véhicules utilitaires …)
  • Les services en ligne : banque en ligne, presse en ligne, assurance en ligne …

Quelle est la différence entre e-commerce et e-business

Le e-commerce est simplement un moyen de proposer un produit ou un service en ligne. Il n’y a pas de stratégie de fidélisation ni de recherche d’optimisation du projet en amont. C’est basiquement un catalogue en ligne, une transaction entre un acheteur et un vendeur.

Le e-business quant à lui est un processus permettant de créer un site de vente en ligne mais également de l’optimiser par la mise à disposition du marchand d’un ensemble d’outils pour prospecter et fidéliser le client (mailing, cartes de fidélité, parrainage, affiliation, service après vente …)

Le e-commerce ne constitue en soi qu’une branche du e-business.

Le marché du e-commerce

La part du e-commerce dans l’économie mondiale ne cesse de croître depuis son apparition et atteint des chiffres faramineux (plus de 2000 milliards de dollars). Amazon comptabilise à lui seul 233 milliards de dollars, suivi de loin par les géants chinois JD.com et Alibaba situés autour des 50 milliards de dollars.

En France, le marché dépasse les 100 milliards d’euros et est en constante progression. A titre comparatif, en 2005 il ne représentait que 8 milliards d’euros, en 2015  62,9 milliards.

La Fevad, fédération du e-commerce et de la vente à distance, recense plus de 200 000 sites e-commerce actifs en France en 2019. Les profils des clients sont de plus en plus hétérogènes : de 15 à 65 ans et plus. Ce sont plus de 40 millions de français qui achètent en ligne et la pandémie du Covid n’a fait qu’amplifier ces chiffres. Quant au mode d’achat, plus de la moitié des transactions se fait via les téléphones portables.

Un cas concret du e-commerce en France : Ripaton

Ripaton est un site e-commerce qui propose la vente de pieds de table, un domaine à priori trop artisanal pour s’intégrer au monde la vente via les outils informatiques. Pourtant c’est avec succès que ce groupe créatif a su allier la qualité des produits locaux « made in France » et les nouvelles technologies de transaction en ligne ; et de surcroît en apportant un soin particulier aux choix de ses matières premières et de ses emballages alimentés exclusivement par l’énergie verte.

En savoir plus sur le site E-commerce de pied de table Ripaton

Cet exemple nous montre bien à quel point il n’y a plus de barrières pour quiconque souhaiterait se lancer dans le commerce en ligne. Il n’est plus question de domaine particulier réservé à la vente en distance, ce mode de transaction remplace en réalité les places de marché physique que l’on connaît tous et chacun y a désormais sa place.

Les commentaires sont fermés.

0 %